Dire que l’homme descend du singe ou même est un singe n’a pas plus de sens que de dire que l’homme descend d’un micro organisme (dont descend le singe). L’homme n’est pas plus un singe que le singe n’est un micro organisme, mais chaque espèce appartient au tout de la nature et de l’univers et s’y distingue par des attributs qu’elle partage avec les autres et des attributs qui lui sont propres. L’homme se distingue du singe par des attributs physiologiques (deux mains et deux pieds pour ne prendre qu’un seul exemple), mais plus encore par des attributs spirituels sans équivalent : créativité et sens métaphysique par exemple.

Dieu crée un univers en évolution qui obéit à des lois (les « lois de la nature »), des causalités, des déterminismes ; l’évolution progresse vers un être ayant l’ensemble des dispositions physiologiques (main, cerveau, larynx…) lui permettant de recevoir et « utiliser » le Souffle de Dieu ; c’est la génération d’Adam et dans celle-ci, Adam est distingué comme leur prophète.

Dieu n’abandonne donc pas Sa création à la seule évolution, qui est limitée dans ses possibilités, mais se sert d’elle comme support pour que la créativité (non causée, non déterminée ; libre par essence)  prenne le dessus (à travers l’homme) et que la création s’élève ainsi d’elle-même, librement (et non de façon causale, déterminée), vers Dieu, Le Libre.

En résumé. La matière évolue en formes de plus en plus complexes ; ces formes deviennent à certains stades aptes à recevoir (une part) de l’Esprit de Dieu : comme instinct dans le règne animal, comme liberté spirituelle chez l’homme. La matière-esprit est née. Celle-ci n’est pourtant elle-même que le support qui peut (liberté) se rendre apte à recevoir la Lumière : la matière-lumière est à venir, et c’est la Nouvelle création annoncée dans le Coran.

.

Deux versets clés sur le sujet :

« N’ont-ils pas réfléchi en eux mêmes ? Dieu n’a créé les cieux, la terre et l’espace intermédiaire qu’en oeuvre de vérité et pour un terme fixé. Beaucoup d’hommes cependant ne croient pas a la rencontre de leur Seigneur ». (Coran 30.8).

La création est une oeuvre de vérité, le lieu où la vérité travaille jusqu’à ce qu’elle soit manifeste : c’est le terme fixé.

« Ce jour là, tel un parchemin de scribe que l’on enroule, Nous ferons ployer les cieux. De même que Nous avons procédé à la première Création, Nous la recommencerons. C’est là une promesse qui Nous concerne. Nous l’accomplirons ». (Coran 21.104)

La vérité aura été transcrite, l’homme se sera tourné vers elle dans toutes ses actions : toute la création la manifestera à ses yeux. Alors Dieu Interviendra, pliera le manuscrit (la création), et nous offrira un Livre neuf :  « un Paradis aussi vaste que les Cieux et la Terre »
(Coran 3.133).

.

.

.

.

.

Sur ce site, sur ce sujet :

Ni créationnisme ni évolutionnisme.

Plus haut que la dernière branche.

Un document concernant la création d’Adam dans le Coran

Publicités