« Même si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne,
on la verrait s’affaisser
– et se fendre –
par crainte du Seigneur.
Ce sont là des paraboles
que Nous offrons aux hommes
– pour les amener à réfléchir. »

Coran 59/21

.
Le Coran  est une Pédagogie. Les images que le Coran a données du Paradis ne sont pas des photographies, mais des allégories : des images concrètes adaptées aux mentalités d’une époque pour évoquer une Réalité encore abstraite, qui dépasse toute conception.
Selon cette Pédagogie, à des hommes vivant dans la sécheresse du désert, le Coran « décrit » par exemple le Paradis « à l’image d’un Jardin sous lequel coulent des ruisseaux, aux fruits intarissables et aux ombrages perpétuels. »
13.35

DSC_3704 .  siste-ombragee_290 .

plantes-ombre-grimpante-Celastrus-Orbiculatus-fruits-orange

.

Les allégories du Paradis visent avant tout à faire comprendre que c’est un « lieu » où rien ne manque : « où tous les désirs seront généreusement comblés. »
40.40
La femme représentant en ces temps comme aux nôtres sans doute ce qu’il y a de plus beau, de plus gracieux aux yeux des hommes, elle prend une place à part dans ces allégories, sous la métaphore des mystérieuses houris, « aussi belles que vertueuses ».
55.70

.

44542c34

.
Cependant les relations entre hommes et femmes seront renouvelées et encore inconnues, et tout ce qui peut en être évoqué ne peut être que symbolique, analogique, métaphorique, allégorique, car « nulle âme ne sait ce qu’on a réservé comme réjouissances, pour les élus, en récompense de leurs œuvres. » 32.17

.
Tout ce que l’on sait, c’est que personne, homme ou femme, ne sera lésé ni ne souffrira :
« Les soumis à Dieu et Ses soumises, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’ aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent de Dieu et invocatrices : Dieu leur a préparé un Pardon et une énorme Récompense. »
33.35

.
Quelle Récompense ? Elle dépasse toute conception, toute imagination. C’est tout ce que l’on peut savoir, car « quand tu regarderas, là-bas, tu ne verras que l’inimaginable Félicité et un vaste Royaume. »
76:20
En effet, même si Dieu évoque le Paradis, celui-ci est infiniment loin de pouvoir être contenu dans une allégorie, une métaphore, un symbole, quels qu’ils soient : c’est « un Paradis aussi vaste que les Cieux et la Terre. »
3.133

090316083302338367jdmbrlne

Publicités