Maryam 19.16. Rappelle aussi l’histoire de Marie, telle qu’il est fait mention dans le Coran, lorsqu’elle se retira en un endroit situé à l’est, loin de sa famille.

Maryam 19.27. Puis elle revint auprès des siens avec l’enfant dans ses bras. Ô Marie, lui dirent-ils, quel acte monstrueux as-tu commis là !

Maryam 19.29. Marie leur fit signe de s’adresser à l’enfant. « Est-il possible, s’étonnèrent-ils, de parler à un enfant encore au berceau ? »

Maryam 19.34. Tel est, en toute vérité, Jésus, fils de Marie, qui fait encore l’objet de tant de querelles.

Al-Muminun 23.50. Puis Nous fîmes du fils de Marie, ainsi que de sa mère, un prodige. Nous leur donnâmes à tous deux pour refuge une colline paisible et dotée d’une source.

Al-Baqara 2.87. Nous avons déjà transmis le Livre à Moïse et, après lui, Nous avons envoyé d’autres prophètes , de même que Nous avons doté Jésus, fils de Marie, de preuves éclatantes, en le faisant soutenir par l’Esprit saint. Alors jusqu’à quand continuerez-vous à accueillir avec morgue les prophètes, traitant les uns d’imposteurs et massacrant les autres, chaque fois que le message qu’ils vous apportent ne flatte pas vos caprices ?

Al-Baqara 2.253. Ces prophètes entre lesquels Nous avons établi une certaine hiérarchie. Dieu a parlé à certains d’eux, à d’autres Il a accordé un rang privilégié. À Jésus, fils de Marie, Nous avons donné des preuves évidentes, et Nous l’avons fait assister par l’Esprit de sainteté. Et si Dieu l’avait voulu, les hommes, après les messagers qui leur furent envoyés et les preuves indubitables qui leur furent fournies, ne se seraient point entre-tués. Mais ils se divisèrent si bien que les uns crurent et les autres sombrèrent dans l’incrédulité. Si donc Dieu l’avait voulu, ils ne se seraient point entre-tués, mais la Volonté de Dieu doit toujours s’accomplir.

Al-Ahzab 33.7. Rappelle-toi que Nous avons pris l’engagement des prophètes : le tien, celui de Noé, d’Abraham, de Moïse, de Jésus, fils de Marie, – et ce fut un engagement des plus solennels –

Al-i’Imran 3.42. Et les anges de dire : Ô Marie ! Dieu, en vérité, t’a choisie, t’a purifiée et t’a préférée à toutes les femmes de l’Univers.

Al-i’Imran 3.43. Ô Marie ! Sois dévouée à ton Seigneur ! Prosterne-toi pour L’adorer et incline-toi avec ceux qui s’inclinent ! »

Al-i’Imran 3.44. Ce sont là des récits qui relèvent du mystère et que Nous te révélons ici, car tu n’étais pas parmi eux lorsqu’ils tiraient au sort l’honneur de prendre Marie en charge, et encore moins lorsqu’ils se disputaient à son sujet.

Al-i’Imran 3.45. Un jour, Marie entendit les anges lui dire :  Ô Marie ! Dieu te fait l’heureuse annonce d’un Verbe émanant de Lui, qui aura pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie. Il sera illustre dans ce monde et dans l’autre, et comptera parmi les élus de Dieu.

Al-i’Imran 3.47. – « Seigneur, demanda Marie, comment pourrais-je avoir un enfant alors que nul homme ne m’a jamais touchée?» – « Dieu Crée ainsi ce qu’Il veut, lui fut-il répondu, et lorsqu’Il décrète qu’une chose doit être, il Lui suffit de dire : “Sois !”, et la chose est.

Az-Zukhruf 43.57. Et quand le fils de Marie fut proposé en exemple, ton peuple s’en détourna avec dédain,

An-Nisaa 4.156. Ce châtiment, ils l’ont bien mérité en raison de leur infidélité et à cause de l’ignoble calomnie qu’ils ont fait courir sur Marie.

An-Nisaa 4.171. Ô gens des Écritures ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion ! Dites uniquement la vérité sur Dieu ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l’envoyé de Dieu, le « Sois !» divin déposé dans le sein de Marie, un Esprit émanant du Seigneur ! Croyez en Dieu et en Ses prophètes, mais ne parlez pas de Trinité ! Cessez d’en parler dans votre propre intérêt ! Il n’y a qu’un seul Dieu ! Et Il est trop Glorieux pour avoir un fils ! N’est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre? N’est-Il pas suffisant comme Protecteur?

Al-Hadid 57.27. Nous avons envoyé ensuite sur leurs traces Nos autres prophètes que Nous avons fait suivre de Jésus, fils de Marie, à qui Nous avons donné l’Évangile. Et Nous avons fait naître dans le cœur de ceux qui l’ont suivi la bonté et la compassion. Quant au monachisme qu’ils ont instauré eux-mêmes, Nous ne le leur avons point imposé. Ils y étaient seulement poussés par leur propre désir d’être agréables à Dieu, sans pour autant l’observer comme ils auraient dû le faire. Nous avons donné leur récompense à ceux qui avaient cru parmi eux , mais beaucoup d’entre eux furent des pervers.

Al-Maidah 5.17. Ceux qui disent que Dieu n’est autre que le Christ, fils de Marie, sont de véritables négateurs. Dis-leur : « Qui donc pourrait s’opposer à Dieu s’Il voulait anéantir le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous les êtres qui peuplent la Terre? » Dieu n’est-Il pas le Maître des Cieux, de la Terre et de l’espace qui les sépare? Il crée ce qu’Il veut et Sa puissance s’étend à tout l’Univers.

Al-Maidah 5.46. Nous envoyâmes, à leur suite, Jésus, fils de Marie, qui vint confirmer le contenu de la Thora précédemment révélée. Nous le dotâmes de l’Évangile qui est à la fois un guide et une lumière corroborant la Thora et servant en même temps de direction et d’exhortation pour ceux qui craignent le Seigneur.

Al-Maidah 5.72. Sont de véritables négateurs ceux qui disent : «Dieu, c’est le Messie, fils de Marie.» Le Messie n’a-t-il pas dit lui-même : « Ô Fils d’Israël ! Adorez Dieu qui est mon Seigneur et le Vôtre. » Quiconque donne des associés à Dieu, Dieu lui interdira l’entrée du Paradis et lui réservera l’Enfer pour séjour , les injustes ne bénéficieront d’aucun secours.

véridique, et tous les deux se nourrissaient comme tous les mortels. Voyez avec quel soin Nous leur expliquons Nos versets ! Et voyez comme ils s’en détournent !

Al-Maidah 5.78. Les renégats parmi les fils d’Israël ont été maudits par la bouche de David et par celle de Jésus, fils de Marie, en punition de leur désobéissance et de leurs méfaits,

Al-Maidah 5.110. « Ô Jésus, fils de Marie, dira le Seigneur, rappelle-toi les bienfaits dont Je vous ai comblés, toi et ta mère quand, t’ayant soutenu par le Saint-Esprit, tu parlais aux gens, dans ton berceau, comme lorsque tu devins adulte, quand Je t’ai appris le Livre, la Sagesse, le Pentateuque et l’Évangile, quand Je t’ai permis de former de l’argile un corps d’oiseau qui devenait vivant dès que tu soufflais dedans, quand Je t’ai permis de guérir l’aveugle-né et le lépreux, quand Je t’ai  permis de ressusciter les morts et quand Je t’ai défendu contre les fils d’Israël à qui tu apportas des signes évidents, pendant que les négateurs d’entre eux s’écriaient : “Tout cela n’est que pure magie !”

Al-Maidah 5.112. « Ô Jésus, fils de Marie ! dirent les Apôtres. Ton Seigneur peut-Il faire descendre pour nous, du Ciel, une table toute servie? » – « Craignez Dieu, leur répondit Jésus, si vous êtes des croyants sincères ! »

Al-Maidah 5.114. Alors Jésus, fils de Marie, adressa à Dieu cette prière : « Seigneur, Dieu ! Fais descendre sur nous une table servie du Ciel ! Qu’elle soit un festin pour nous, du premier jusqu’au dernier, et un signe de Ta part ! Donne-nous de Tes biens, car Tu es le Meilleur des donateurs ! »

Al-Maidah 5.116. Et lorsque Dieu dit à Jésus : « Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux hommes : “Prenez-nous, ma mère et moi, pour divinités en dehors de Dieu”? » – «Gloire à Toi !, dit Jésus, il ne m’appartient pas de dire ce qui n’est pas une vérité pour moi. Si je l’avais dit, ne l’aurais-Tu pas su? Car Tu connais le fond de ma pensée, et je ne connais rien de la Tienne. En vérité, les mystères n’ont point de secret pour Toi.

As-Saff 61.6. Souviens-toi également de Jésus, fils de Marie, qui disait : « Ô fils d’Israël, je suis le messager de Dieu envoyé vers vous. Je viens confirmer le Pentateuque qui m’a précédé, et vous annoncer la venue après moi d’un Prophète du nom d’Ahmad.» Mais quand celui-ci est venu leur en apporter les preuves, ils se sont écriés : « C’est de la magie manifeste ! »

As-Saff 61.14. Ô croyants ! Soyez les auxiliaires de Dieu, comme l’avait dit Jésus, fils de Marie, aux apôtres : « Qui me soutiendra dans mon combat pour défendre la Cause de Dieu ? » – « Nous sommes les auxiliaires de Dieu», répondirent les apôtres. Et c’est ainsi qu’une partie des fils d’Israël se convertit, tandis que l’autre refusa de le faire. Mais soutenus par Nous contre leurs adversaires, les croyants ne tardèrent pas à remporter la victoire.

At-Tahrim 66.12. Et Il leur propose aussi l’exemple de Marie, fille d’Imrân, qui sut préserver sa chasteté et en qui Nous avons insufflé une parcelle de Notre Esprit. Elle avait cru aux paroles de son Seigneur et à Ses Écritures. Elle fut du nombre des vertueuses.

At-Tauba 9.31. Ils ont élevé au rang de divinités en dehors de Dieu leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, alors qu’ils avaient reçu ordre de n’adorer que Dieu l’Unique, en dehors duquel il n’y a point de divinité. Gloire à Lui ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’ils prétendent Lui associer.

Publicités