« Nous vous révélons
– des versets clairs. »
An-Nur 24.34.

.

On apprend toujours en lisant – et surtout en réfléchissant – à ce qu’ont écrit des érudits sur la Parole de Dieu ou tout autre sujet d’ailleurs.
Les explications, les interprétations sont légitimes- quoique relatives, puisque humaines, et donc faillibles -, mais ne doivent – ne devraient – pas prendre plus de valeur que le Texte : comme si Dieu avait besoin d’hommes pour se faire comprendre ! Comme si des hommes s’exprimaient mieux ou plus clairement que Dieu !

.
« C’est ainsi que Dieu
vous expose clairement Ses signes.
Peut-être saurez-vous y réfléchir. »
Al-Baqara 2.242.

.
L’Islam, c’est avant tout le Coran.
C’est le Coran la Clé, la Validation pour s’y retrouver dans la sunna – qui n’est pas descendue du Ciel, mais a été transmise par des hommes, qui ne sont pas infaillibles – c’est donc le Coran avant, pendant, après et surtout toujours au-dessus qui prime pour ne pas « appliquer »… contre la Volonté d’Allah.

Enfin et surtout, l’Islam, c’est avant tout réfléchir, méditer.

(voir le lien : Le Coran ou l’Invitation à réfléchir.)

C’est aussi dans le Coran.
Et dans la sunna.

« C’est ainsi que Nous diversifions Nos versets,
afin d’amener les incrédules à te dire :
« Où as-tu étudié tout cela? »
Et afin aussi d’en rendre le sens plus clair pour ceux qui ont le désir de s’instruire. »
Al-An’am 6.105.

méditer

En résumé.
Nous devons nous efforcer de comprendre et de suivre la Parole d’Allah.
Nous devons nous inspirer de la vie du prophète.
Nous devons réfléchir avec ceux qui réfléchissent.
Nous devons toujours donner la Primauté à la Parole d’Allah.

Que chacun réfléchisse et renouvelle sans cesse sa méditation – comme Allah nous le demande avec insistance : avec les savants bien sûr, avec la sunna, avec sa conscience – et par-dessus tout avec la Parole d’Allah.

Il nous renseignera le Jour venu « au sujet de nos divergences » (An-Nahl 16.92).
Salam.
Allahou a’lem.

doigt Coran

« C’est un Livre béni que Nous t’avons révélé
AFIN QUE LES HOMMES DE BON SENS
en méditent les versets
et s’y arrêtent pour réfléchir. »
Sad 38.29.

Publicités