Remarques introductives.

Parole de Dieu et paroles du prophète.
Quatre réflexions-repères.

« Que de Signes à méditer
pour ceux qui savent réfléchir !
 »
Coran, 16.12

1) Dieu n’est pas que dans un Livre, mais partout dans Sa Création. Il est aussi dans les beaux hadiths, les paroles inspirées de l’envoyé de Dieu. Il n’y a pas plus de concurrence, d’incompatibilité, de contradiction entre la Parole de Dieu et le beau hadith qu’entre l’étoile et la planète qu’elle éclaire.

2) Ne soyons pas excessifs, comme l’ont été les chrétiens en divinisant Jésus, en rejetant à l’inverse toute parole transmise du prophète de l’Islam. Les hadiths ne sont pas parole de Dieu mais paroles d’un prophète. Elles peuvent – à ce seul titre – apporter quelque chose. On prend parfois conseil auprès d’une sœur, d’un frère, le Coran ne nous rend ni sourds, ni muets. On peut d’autant plus prendre conseil auprès du prophète, en s’en tenant aux hadiths qui ne posent aucun problème par rapport au Coran.
La portée du Coran se révèle à travers la méditation, nous dit le Coran (multiples références). Les hadiths concordants avec le Coran font partie de cette méditation.

« Même si les arbres de la terre étaient des calames,
et si la mer était augmentée de sept autres mers,
les Paroles de Dieu ne s’épuiseraient pas.
 »
Coran, 31.27
« Dis : « Si la mer était une encre pour les Paroles de mon Seigneur, la mer
s’épuiserait avant que ne s’épuisent les Paroles de mon Seigneur, et même si Nous en apportions une quantité équivalente.
 »
Coran, 18.109

3) Suivre le Coran ne signifie pas se boucher les oreilles devant les paroles de sagesse d’où qu’elles viennent, et a fortiori lorsqu’elles viennent d’un envoyé de Dieu. Ce qui importe, c’est de placer Dieu – et Sa Parole – au-dessus de tout, en particulier comme Mesure de toute parole humaine, fut-elle celle d’un prophète.
La Parole de Dieu est à observer (dans le sens de suivre), celle des prophètes et des grands sages est à écouter (au sens d’y prêter attention), celle des érudits, savants… est à réfléchir (parce que le Souffle de Dieu nous est donné en partage). Cette « hiérarchisation » permet de rester ouvert, en interaction, en concertation et en évolution spirituelle.
Certes le Coran est clair, mais la Parole de Dieu est inépuisable, Ses Signes sont partout, pour qui y prête attention, et la méditation à laquelle Dieu nous convie avec insistance recouvre bien la totalité de Sa Création.

4) L’exemple magnifique du prophète de l’Islam tient autant et même plus à ce que nous savons de sa vie qu’à ses paroles rapportées : exemple de bonté, de pardon, de bienveillance, de tolérance, d’écoute aussi.
Sur ses paroles, nous en savons beaucoup, presque trop et l’on se perd
facilement entre les hadiths considérés comme sûrs, fiables, incertains, faibles, douteux, évaluations qui varient selon les « savants » et les écoles…
Par ailleurs on trouve des hadiths qui se contredisent entre eux et
d’autres qui contredisent la Parole de Dieu…
L’effort de recherche devrait dès lors encore et toujours être de mise. L’authentification a cependant été verrouillée par des « chaînes » (de transmission), sans égard au manque de fiabilité de toute parole rapportée.
Comment s’y retrouver ?
A mon sens, le premier critère de validité d’un hadith tient à sa concordance évidente, facilement démontrable, avec la Parole de Dieu. Ensuite à sa concordance avec ce que l’on sait du prophète et de ses comportements brièvement résumés ici.
Un hadith peut être considéré comme fiable s’il réalise la triple unité de son contenu, du Contenu de la Révélation et du contenu du Souffle que
Dieu a Placé en chacun.

En-deçà de ce triple accord, et étant donné l’abondance de hadiths magnifiques qui réalisent cet accord, il me semble sage de laisser en suspens, en réserve ou de côté ceux qui ne satisfont pas à cette triple condition.

JOYAU

Quelques belles paroles attribuées au prophète de l’Islam.

Ces paroles sont toutes empreintes de beauté, de sagesse et d’universalité. Toutes elles consonnent avec le Message divin qui traverse l’Histoire des prophètes. Sont-elles réellement telles quelles de Muhammad – que la Paix et la Bénédiction de Dieu soit sur lui – ou ont-elles  été plus ou moins transformées, ou, plus grave sans doute abusivement attribuées ? Elles forment en tout état de cause une harmonie humble et majestueuse qui sied parfaitement à ce que l’on sait de cet homme à la noble simplicité que l’on surnommait avant même la Révélation : « le digne de confiance ».
Nous pouvons sans aucune hésitation faire confiance à ces paroles pour ennoblir notre foi, nos actes et nos propres paroles.

[Face aux variantes de traduction, nous avons pris le parti de la tournure qui nous semblait à chaque fois la mieux adaptée à la langue française.]

Cliquez ici pour voir la version numérique.

Publicités